Dépendre de la Fondation Liliane

Ce titre peut être interprété de plusieurs façons. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ?
Ça dépend…

En jargon économique et sociologique, le taux de dépendance est un taux âge/population des personnes qui ne sont pas dans la vie active (personnes âgées de plus de 65 ans, et jeunes de moins de 15 ans) par rapport à celles qui sont dans la vie active (les autres). Dans notre enquête* destinée à mesurer les résultats des efforts des collectes de fonds parmi nos OPS asiatiques et africaines, subsistait un doute sur la cohérence du chiffre d'affaires total de l'organisation. Trois parts étaient facultatives : 1. Les ressources étrangères ; 2. Les ressources nationales ; et 3. La part de la FL. Les trois pourcentages ont été placés les uns à côté des autres et les résultats étaient surprenants. En savoir plus, veuillez cliquer ci-dessous.


En 2018, trois OPS avaient une part FL en-dessous de 25% ; seules trois avaient un pourcentage FL de plus de 75%. Et c'est là qu'on peut parler de succès : en 2017, ce pourcentage était en moyenne de 50 pour toutes les OPS, alors qu'en 2018 il n'était plus que de 45. En moyenne, les OPS asiatiques et africaines avaient diminué leur dépendance à la FL de 5% en un an ! Cela signifie que la diversification des revenus est un fait et que les collectes de fond institutionnels avaient permis à faire baisser le taux de dépendance à la FL.

Par conséquent, des 143 donateurs sollicités par les 25 OPS (107 étaient des premières approches et 20 ont été sollicités deux fois), 37 avaient conclu un contrat de donation (proposition de don). Ainsi, 143 efforts (par exemple des propositions de soumission) ont résulté en 37 garanties de dons (contrats), un taux de succès de 1/3,86 (à peu près 1/4), ce qui est relativement élevé, comparé au taux de succès d'une ONG européenne moyenne (habituellement 1/5).

Un autre indicateur de diversification de revenus était le nombre d'enregistrements PADOR pour la commission européenne (PADOR= Service d'enregistrement en ligne d'Europaid). Dans cette base de données, les sollicitants potentiels sont analysés par la commission européenne avant d'être considérés sérieusement comme des partenaires potentiels. En 2017, trois de ces 23 OPS étaient enregistrées PADOR ; aujourd'hui, elles sont 17 !

Trois données claires, indiquant que les OPS se tournent avec succès vers la diversification de leurs revenus en vue d'avoir une base saine de ressources financières.

*) tous les résultats sont repris en détail dans l'analyse financière 2017-2018, disponible sur demande: hvdam@lilianefonds.nl

 

Cookie settings
Close cookie-settings

Cookie settings

This website uses cookies. Read more about cookies in our cookieverklaring.


These cookies never collect personal data and are necessary for the correct functioning of the website.

These cookies collect data so that we gain insight into the use and can further improve this website.

These cookies are used by providers of external content that can be displayed on this website. For example video, marketing- and/or tracking cookies.